Notre avis sur Absolutely Anything: Le film absolument british

5min

Terry Jones de retour dans une comédie délirante

Dix-neuf ans après son dernier film Du Vent dans les Saules et quarante ans après Sacré Graal, Terry Jones est de retour à la réalisation avec Absolutely Anything. Au générique on retrouve également avec des grands frissons d’excitation les noms de John Cleese, Michael Palin, Eric Idle et Terry Gilliam !!

Le retour des Monty Pythons !

Les cultissimes Monty Pythons se réunissent littéralement au sommet puisqu’ils prêtent leurs voix à des extraterrestres régnant sur l’univers depuis un énorme vaisseau tentaculaire, depuis lequel ils détruisent des planètes et aspirent des satellites en se moquant de toutes les civilisations qu’ils observent de leurs sièges galactiques.

Il fallait au moins les Monty Pythons pour porter un truc pareil sur grand écran, et le style déjanté qu’on leur connait si bien est présent aussi. Les extraterrestres décident de tester l’espèce humaine en prêtant à un individu lambda un pouvoir absolu, afin de voir si elle sait discerner le bien du mal et mérite donc de vivre (alors qu’ils meurent tous d’envie de l’exterminer).

L’individu en question s’avère être Simon Pegg, très présent depuis quelque temps dans des grosses production comme les Star Trek, Mission Impossible et prochainement Star Wars VII. Mais on sait depuis longtemps grâce entre autre à ses collaborations avec Edgar Wright que c’est la comédie qui lui va le mieux. Et le personnage de Neil, Anglais nonchalant et désinvolte lui va comme un gant.

Le synopsys du film

Neil vit avec son chien Dennis, enseigne dans un lycée et est amoureux de sa voisine Catherine, la superbe Kate Beckinsale. Quand il découvre qu’il n’a qu’à agiter la main pour que ses souhaits se réalisent l’idée d’utiliser son pouvoir pour le bien de l’humanité ne lui vient pas une seule seconde à l’esprit. Par contre c’est l’occasion pour les Monty Pythons d’enchaîner les blagues douteuses, les provocations et les situations absurdes.

Ils l’ont toujours fait avec un humour ravageur mais jamais avec finesse, et le film est assez fidèle à cet esprit. On alterne donc ainsi entre des extraterrestres maîtres de toutes les galaxies et des anglais transformés en créatures avec des grandes oreilles et des pattes palmées (oui oui). Rob Riggle incarne l’antagoniste, et est excellent en ex de Catherine, ultra relou et persistant, archétype de l’américain-agent secret-anti britannique bête et violent (les américains prennent cher).

Le pouvoir de Neil lui sert entre autres à faire exploser une classe d’élèves insupportables, à regarder chez sa voisine pendant la nuit, à faire grossir son pénis et à faire parler son chien Dennis, joué par Robin Williams. Le 11 août marquait la première année après son décès, ses rôles posthumes sont sortis les uns après les autres et il semblerait que celui-ci soit le dernier. Et pas des moindres, il est hilarant en chien à qui son maître octroie la capacité de parler et dire ce qu’il pense. Alors que Neil voulait en faire un être rationnel, le chien est obsédé par les biscuits et les frottis-frottas sur les jambes de son maître, qu’il vénère inconditionnellement. Le générique final montre l’enregistrement des scènes de Williams, et présente son hommage à l’acteur.

Notre avis sur le film

Absolutely Anything est donc un condensé d’humour british auquel on adhère ou pas, et quand c’est le cas, donne lieu à pas mal de fous rire et quelques « oh nooon ils ont pas osé!! ». Le film est globalement beaucoup plus soft que les films des Monty Pythons, qui faisaient font rire aussi par leur lourdeur. En restant derrière des créatures animées ces géants de l’humour ne s’imposent pas et ne font pas douter du fait que Simon Pegg est vraiment le personnage principal. Leur présence est plutôt un clin d’oeil à leur carrière et leur influence toujours très présente dans le cinéma, et surtout un grand plaisir pour les fans.

Côté mise en scène la construction du film et l’alternance entre Londres et l’espace fonctionne très bien, la musique est super et le montage dynamique et captivant.

Absolutely Anything est donc un film pour les fans de comédie, qui ne sera peut être pas culte mais aura le mérite de se placer dans les meilleures comédies de l’été.

Ma note : 8/10