Non-Stop,une tension en suspend !

4min

Le 7ème art a vu passé plusieurs films abordant des catastrophes aériennes ou des prises d’otages,notamment depuis le 11 septembre. Nous avons le même schéma ici dans Non-stop.Le long métrage est minutieusement ficelé se rajoute à ça une mise d’une grande immersion dans cet espace cloisonné, en plein vol suspendu au dessus de l’Atlantique.

Après « Sans identité », le réalisateur espagnol Jaume Collet-Serra, retrouve dans ce thriller rythmé et haletant, Liam Neeson interprétant Bill Marks . Lors qu’il est en plein vol de New-york à Londres ,l’agent de la police de l’air qui est un homme brisé et alcoolique reçoit des SMS d’un inconnu qui dit être à bord et vouloir exécuter un passager toutes les 20 minutes s’il ne reçoit pas 150 millions de dollars qu’il réclame.

Ainsi le concept en huit-clos de l’intrigue nous rappelle des films sur les attentats comme Vol 93 en 2005 de Paul Greengrass (réalisateur de Capitaine Philipps) ou on est confrontés à une situation d’attente , sans pouvoir faire quoi que ce soit .

Le premier plan s’ouvre sur un gros plan de Bill Marks au visage marqué par la faiblesse et la fatigue . Et dés le début cette mise en scène nous fait encercler et entrer dans l’action nous empêchant de fuir. Le cinéaste dompte parfaitement l’espace fermé de l’avion. La caméra ne semble jamais perturbée par les déplacements des personnages et les scènes d’action dans ces espaces limités .Nous sommes confinés dans un décor simple mais efficace .

Allant vers cette enquête palpitante qui nous interroge en tant qu’investigateurs à savoir qui se cache derrière cet assassin? On cherche le terroriste, alors que n’importe qui peut l’être même ceux qu’on nous soupçonnerait pas.Nous sommes tous des coupables pour les autres.

C’est ainsi,durant le film comme Mark,nous participons à la recherche d’indices qui nous feront rebondir en faisant tomber le masque du maitre-chanteur. Plus qu’un film d’action, Non-stop incarne typiquement bien le genre psychologique avec un suspens Hitchcockien bien mené,de fil en aiguille, à quasiment chaque séquence. L’excellente interprétation de Liam Neeson sur laquelle repose le film est prodigieuse.

Le réalisateur a vraiment insisté sur ce côté technologique et moderne . Une nouveauté. Plusieurs Sms sont échangés entre le mystérieux complotiste et le Marshall. Au lieu de plisser les yeux pour lire , on vient nous incruster directement sur l’écran les messages avec une intelligence divine: dans notre langue, et sans sous titrage. La modernité dont fait preuve le film à ce niveau est très plaisant ce qui a participé à la réussite de l’intrigue.

Autant qu’un divertissement le film est une vraie réflexion sur les angoisses modernes du terrorisme aérien en accord avec une paranoïa post 11 septembre. Les terroristes sont-ils ceux qu’on pense réellement.Un questionnement sur notre société et notamment sur le gouvernement américain est fortement suggéré. Des outils nous ont jetés cependant pour permettre au spectateur de voir si on peut analyser l’oeuvre par telle ou telle manière assez relativement et ce grâce à cette mise en scène suprême .

Les meurtres astucieux, l’atmosphère oppressante,le complot bien mené rendent un film surprenant par sa qualité. Dans la lignée d’un Taken ou d’un Sans-Identité, le film s’inscrit dans ce que Liam Neeson sait faire et dans ce que l’on a plaisir à le voir faire.Il parvient à nous donner une bonne dose d’adrénaline sans oublier l’insinuation du visage des vrais assassins. Sans trop en dire pour ne pas lui retirer son agrément distrayant.  Non-Stop reste un bon film à découvrir cette semaine.

Ma note personnelle : 8/10