« Les Gorilles » : Gare à eux

4min
les-gorilles-film.jpg

Chaque mois au cinéma sortent des films qui se démarquent avec une ou plusieurs qualités. Que ce soit au niveau du jeu des acteurs, du scénario, de la mise en scène, des dialogues, des décors … Il y a forcément un moyen de trouver du positif. Aujourd’hui est donc un exploit puisque c’est sans aucun argument positif en sa faveur,c’est parti pour Les Gorilles.

Réalisé par Tristan Aurouet, on doit à ce dernier des films tels que Mineurs27 (film d’une platitude extraordinaire) ou encore une douzaine d’épisodes de la série à succès Les Lascars (Preuve que notre homme a tout de même des bases en comédie). Aujourd’hui avec Les Gorilles, Tristan Aurouet nous raconte l’histoire de Alfonso (JoeyStarr), un agent de sécurité rapproché pour une personnalité qui a pas mal roulé sa bosse, mais qui après une boulette (un poing malencontreusement placé sur le visage de son client), son avenir est loin d’être brillant. Pour éviter le renvoi, Alfonso doit faire équipe avec Walter (Manu Payet) pour protéger la star de R’n’B Jal-Y (Alice Belaïdi) qui est menacée par son ex.

Si vous avez pris la peine de lire ce paragraphe en entier alors sachez que plus rien, mais absolument plus rien ne pourra vous surprendre dans ce film. Absolument toutes les cascades, vannes et pitreries vous apparaîtront comme évidentes et vous les verrez arriver plus de 10 minutes avant. Ceci est tout à fait sérieux.

La réalisation quant à elle est plate. À aucun moment cette dernière ne vous transporte, ou ne vous fait rentrer dans le film. On se contente de suivre bêtement les aventures de nos comparses dans leurs trajets. Ce manque d’efforts, ajouté à la lourdeur du film en serait presque insultant. C’est à se demander si le réalisateur n’aie eu que faire de ce film, tellement son travail semble passif.

Passif et pour le moins étonnant pour un réalisateur qui a déjà tourné avec des grands tels que Guillaume Canet ou Benoit Poelvoorde. Peut-on à ce point perdre le sens de la narration après tant de temps passé derrière la caméra ? Profitons en pour revenir une dernière fois sur le scénario pour souligner sa platitude extrême et pour vous signaler que ce bijou est le résultat du travail continu de quatre personnes, à savoir : Matt Alexander, Tristan Aurouet, Romain Lévy et Mathieu Oullion. Mais que se passe-t-il en France ?

Pas grand chose de plus à dire sur ce chef-d’oeuvre malheureusement, si ce n’est au niveau du casting. JoeyStarr joue tellement … JoeyStarr. Tantôt brute épaisse, tantôt grand coeur … On ne rêve que d’une chose : Le revoir dans un chef d’oeuvre comme Polisse. Manu Payet quant à lui se voit attribuer le titre de symbole de l’anti-comique français. Rien de plus à rajouter.

Un mot tout de même pour l’acteur Jean Benguigui, qu’il est triste de ne retrouver que dans des comédies bon marché aujourd’hui. Triste époque.

Vous l’aurez donc compris, ce film est … Un immanquable absolu. Et ce n’est pas une blague. Si un jour vous souhaitez faire de la comédie, ou tout simplement devenir vidéaste/réalisateur amateur, regardez ce film. Un simple visionnage vous apprendra en moins d’une heure trente toutes les erreurs à ne pas commettre pour réaliser un film digne de ce nom. Le tout pour moins de 10€. Alors à ce prix, comment hésiter ?

Ma note personnelle : 0,5/10

Découvrez d’autres articles
Découvrez notre critique du film Aladin avec Kev Adams
a href=’https://au-bout-du-film.fr/dustin-hoffman-le-cinema-est-a-son-niveau-le-plus-bas-depuis-50-ans/’>Dustin Hoffman: le cinéma est à son plus bas niveau depuis un demi siècle…